La France, toujours en tête en matière d’innovation

thomson reuters

Thomson Reuters a établi une étude montrant que cela fait 5 fois de suite que la France est le 3e pays le plus innovant, après les États-Unis et le Japon.

Disposant de 7 grandes entreprises (Alstom, Valeo, Thales, Alcatel-Lucent, Safran, Arkema et Saint-Gobain) et de 3 centres de recherche (IFP énergies nouvelles, Commissariat à l’énergie atomique et CNRS), la France est toujours le 3e pays le plus innovant, affirme le rapport annuel de ‘Thomson Reuters’. Même s’il se trouve très loin derrière les États-Unis et le Japon, l’Hexagone peut se vanter d’être le n°1 sur tout le continent européen.

Dominique Ducay de chez ‘Thomson Reuters’ explique que la France dispose d’un régime fiscal très attractif et de structures solides comme France Brevets ou BPI France qui soutiennent les entreprises. Si l’Allemagne possède plus de brevets par rapport à l’Hexagone, ce rapport met Paris devant Berlin puisque ses brevets disposent d’une plus grande portée. En Chine par exemple, on compte le plus grand nombre de brevets déposés, or elle ne s’affiche pas dans l’étude parce qu’il n’y a que 6% de ses brevets qui font réellement l’objet d’une extension intellectuelle hors du pays.

Le Royaume-Uni ne figure pas non plus en tête, mais le pays pourrait combler rapidement son retard avec l’instauration de nouveaux dispositifs fiscaux intéressants. Dominique Ducay estime qu’on est face à une course folle dans l’innovation, mais il est peu probable que la France perde sa place de leader en Europe vu que le gouvernement ne cesse de soutenir l’innovation.

Pour rappel, l’étude se base sur 4 critères : taux de succès pour obtenir des brevets, volume de brevets, l’influence des brevets dans les citations et l’importance du portefeuille de brevets sur la scène internationale.